mardi 3 novembre 2015

ASH VS. EVIL DEAD (2015)


Et voilà ! Halloween et sa flopée de spectres et de revenants s'en sont allés une fois de plus pour rejoindre les limbes et comme chaque année peu de chaines françaises ont su profiter de cette fête pour proposer les programmes adéquats que bon nombre d'accros au cinéma fantastique étaient en droit d'attendre. A part RTL9 qui nous balançaient coup sur coup deux aventures du père Myers, les autres se sont une fois de plus faits bien timides. Pourquoi s'emmerder à accorder une once d’intérêt à un genre qui a incité une semaine auparavant de jeunes mongolos à retourner des salles de ciné lors de la projection du dernier Paranormal Activity ? Heureusement les ricains, eux, sont bien moins cons que nous et savent comment profiter au maximum des possibilités télévisuelles que peuvent offrir l'All Hallows' Eve.
Cette année la chaine Starz s'est nettement démarquée des autres en diffusant le pilote d'une nouvelle série que pas mal de monde
attendait : le premier épisode d'Ash vs Evil Dead, suite officielle de la fameuse trilogie débilo-horriffique de Sam Raimi, Evil Dead.


Depuis L'armée des Ténèbres en 1993, Raimi et son copain Bruce Campbell avaient remisé le fusil à canon scié et la tronçonneuse d'Ash Williams au fond d'un placard, promettant plus ou moins de ressortir un jour ou l'autre tout ce joli matos. Au cours des 20 années suivantes pas mal de rumeurs ont circulé sur une possible résurrection de la franchise et les insinuations de l'ami Sam himself sur la mise en branle d'un quatrième opus ont longtemps excité tous les fans de la saga. Mais auréolé du succès planétaire des trois Spider-Man et probablement overbooké par son statut de producteur, le réalisateur ne s'était plus véritablement penché sur la saga qui l'avait fait connaitre; tout au plus avait-il accordé un aval bienveillant au remake signé Fede Alvarez en 2013, remake salué par certains mais conspué par d'autres. Ayant depuis les années 90 atteint le statut de franchise culte, Evil Dead, pour les fans purs et durs, ne reposent que sur une seule et même personne : Bruce Campbell, acteur charismatique et emblématique depuis qu'il incarna pour la première fois le rôle de Ash en 1981. Impossible d'imaginer un Evil Dead sans lui et sans l'humour bien particulier qui caractérisait les opus 2 et 3, ce que le film d'Alvarez n'était pas en mesure de proposer puisque se voulant un remake du premier épisode, bien plus sérieux à l'origine.
Est-ce cela qui a forcé Raimi à se lancer dans la mise en branle d'une série TV contant la suite des aventures de ce bon vieux Ashley ? Mystère. Mais depuis cette fameuse annonce au comic-con de San Diego en 2013, nombreux étaient ceux qui attendaient le réalisateur au tournant, se demandant si ce dernier allaient tenir compte de leur impatience et ne pas leur refiler un truc foireux et irrespectueux.
Le 31 octobre est donc diffusé le pilote, réalisé par Sam Raimi en personne, et les réactions ne se sont pas fait attendre: ce premier épisode d'Ash Vs Evil Dead est une putain de tuerie !


Vivant reclus au fond d'une vieille caravane au fin fond de la cambrousse US, Ashley J. Williams n'a pas changé d'un poil, si ce n'est qu'il a pris un peu de poids et un léger coup de vieux. Pourtant ce n'est pas ce qui l'empêche d'être encore un gros connard arrogant et prétentieux et d'exercer toujours le métier d'employé de supermarché, bien qu'il ait la lourde responsabilité de veiller sur le fameux bouquin diabolique, le Necronomicon Ex-Mortis aka le livre des morts. Lors d'une soirée un peu trop portée sur la consommation d'herbes de Provence, notre anti-héros lit quelques lignes du grimoire pour épater la donzelle qu'il a ramené chez lui et réveille bien entendu les démons qui y étaient retenus prisonniers. N'étant plus seulement cantonnées à une vieille baraque perdue au fond des bois, les forces maléfiques menacent désormais le pays tout entier.


Dés les premières minutes le ton est donné : Ash is back ! Et ce pour notre plus grand plaisir. Éternel ado puéril et prétentieux, conduisant toujours une vieille Oldsmobile, refusant visiblement d'assumer son âge, il faut le voir se pomponner sur fond de musique rock avant d'aller brancher une pauvre esseulée dans le troquet du coin. Esseulée qu'il finira par culbuter sauvagement dans les chiottes pour dames du bistrot tout en lui claquant le fessier avec sa prothèse de main. Obsédé, dédaigneux et maladroit il tente tant bien que mal de garder son job au magasin Value Stop au grand désespoir de son patron fatigué de subir ses multiples maladresses. Quand les démons de Kandahar viendront frapper à sa porte, il n'aura d'autre choix que de reprendre les armes et de se lancer dans une nouvelle croisade, accompagné cette fois de deux collègues de travail : Pablo, un immigré qui considère Ash comme le nouveau messie et Kelly qui, elle, le voit plutôt pour ce qu'il est réellement: un pauvre abruti dégénéré.
Parallèlement la série suit les tribulations de la fliquette Amanda Fisher, particulièrement perturbée après avoir dû abattre froidement son partenaire possédé par les esprits du Necronomicon et qui semble bien déterminée à faire toute la lumière sur les phénomènes surnaturels en vigueur.


Pendant plus de trente minutes le spectateur lambda se retrouve donc à nouveau totalement immergé dans l'ambiance délirante de la franchise : possédés démantibulés qui balancent des litres et des litres de sang une fois démembrés, caméra folle qui course les protagonistes( la fameuse shaky cam), crânes qui explosent, poupée tueuse qui tente de grignoter le nez du héros, répliques cinglantes, clins d’œil à la pelle .... tout y est.
Campbell est comme à son habitude absolument magistral. Il en fait des tonnes, roule des mécaniques, s'éclate des pots de fleur sur la tronche, se retrouve à nouveau aspergé à gogo d'hémoglobine et ne cesse de se prendre des roustes phénoménales. Quand on vous dit que son personnage était de retour, on ne vous mentait pas. Même si Raimi ne fait aucune allusion à L'Armée des Ténèbres pour des raisons de droits, Ash vs Evil Dead est bel et bien la suite directe du troisième opus de la saga.


Question violence, Sam Raimi a fait le choix judicieux de confier son bébé à la chaine Starz, laquelle lui a laissé carte blanche pour son show et n'a pas été vraiment regardante sur l'étripage et les tonnes de barbaque qui allaient être balancées aux visages des téléspectateurs. Il faut bien dire que depuis le carton de Walking Dead, tout le monde s'est rendu compte que le gore était désormais devenu une véritable petite pompe à fric pour les chaines de télé. Conçu pour s'étaler sur dix épisodes de trente minutes (le premier en fait 40), Ash vs Evil Dead semble donc être particulièrement bien parti pour devenir "la" série événement de l'année. D'une efficacité redoutable, mixant horreur et humour avec maestria, doté d'un score choisi à la perfection, ce premier épisode intitulé El Jefe ne peut se qualifier que par la même expression qui sort de le bouche de notre anti-héros dans les toutes dernières minutes de ce premier jet : "Grooooooovy !"
Et dire que le show est d'ores et déjà renouvelé pour une deuxième saison...

8 commentaires:

  1. rien à rajouter à cette article dithyrambique sur le reboot suite par les créateurs himself. J'ai pris mon pied, exactement ce que j'attendais de cette série, du fun, du gore et de l'humour qui tache, Bruce Campbell au sommet de sa forme... A ne surtout pas rater.

    RépondreSupprimer
  2. " Heureusement les ricains, eux, sont bien moins cons que nous" !!!!!

    http://www.gunviolencearchive.org/

    On est pas beaucoup plus malins non plus^^ Bref;) https://youtu.be/uYi_QW3Rcdk

    Faire du neuf avec la nuit des morts vivants et une tronçonneuse,un coup de maître.
    Pour faire un film d'horreur il faut avoir de nombreux talents pour sortir du lots.
    Lorsque l'imagination,la prise de vue ,le casting et les fx sont au rendez vous on arrive à ce genre de film culte.
    Le délirant Bruce Campbell y est aussi pour beaucoup irremplaçable dans son rôle de scream king!!!!
    Une franchise qui n'est pas prête de déposer les armes.

    Merci Uncle Jack (the saw is the family;)

    Mon chti cadeau d'Halloween pour toi:

    https://youtu.be/lfif3Ie-NPE

    Si il te plait pas ya moyen de l'échanger ^^


    RépondreSupprimer
  3. Eh bien, ton avis m'a franchement donné envie. La série semble bien méchante et énervée. Donc, à voir !

    RépondreSupprimer
  4. http://kitchissim.blogspot.fr/2015/10/kitsch-vs-evil-dead.html

    Un peu déçu pour le moment par le 1er épisode qui est beaucoup plus dans le fun que dans le gore. Malgré cela, les 40 minutes sont passées trop vite

    RépondreSupprimer
  5. J'ai trouvé cela très bon, sympa et cela m'a donné envie de découvrir la suite alors que je ne suis pas un fan intégral, loin de là, de cette saga qui manque un peu d'unité de ton...

    Mais avec ce pilote, je pense qu'on est parti pour de bons délires bien écrits, bien joués et surtout bien réalisés.

    C'est sympa de constater que Raimi n'a pas renié son premier succès malgré son aura hollywoodienne !

    Sinon, tes articles et ta plume sont toujours aussi bons !!!

    RépondreSupprimer
  6. Merci Oncle Jack pour ce partage alors que j'ignorais complétement l'existence de cette nouvelle série.

    RépondreSupprimer