dimanche 28 décembre 2014

LA REINE DES HOMMES-POISSONS (1995)


En 1979, le réalisateur SERGIO MARTINO, spécialisé depuis une dizaine d'années dans le western, le film policier ou le giallo, s'essaie au genre fantastique avec "LE CONTINENT DES HOMMES-POISSONS", une copie "allo scoglio" de "L'ILE DU DOCTEUR MOREAU" de DON TAYLOR.
Considéré lors de sa sortie comme "un film honnête mais sans plus", "LE CONTINENT DES HOMMES-POISSONS" gagnera au fil des décennies le statut d’œuvre culte chez tous les amateurs de cinéma bis transalpin.
Par la suite MARTINO alternera des longs-métrages du même acabit avec plus ou moins de succès (le sympathique "GRAND ALLIGATOR" ou le pas terrible "CRIMES AU CIMETIÈRE ÉTRUSQUE") tout en tournant quelques sexy-comédies avec EDWIGE FENECH (miam !) ou LINO BANFI (heu... moins miam là) et ce jusqu'en 1983 où il se permettra de copier un autre film à succès (NEW YORK 1997) avec le succulent 2019, APRÈS LA CHUTE DE NEW YORK.
En se basant sur un scénario globalement identique à celui du film de JOHN CARPENTER, le bon SERGIO nous offre un spectacle généreux et totalement fun (j'en connais même certains qui le préfèrent au chef d’œuvre de Big John).
Bref, le réalisateur a toujours un été un des meilleurs artisans du cinéma italien jusqu'en 1993, date à laquelle il ne tournera plus que pour la télévision (à quelques exceptions près).
Et c'est pour cette dernière qu'il met en boite en 1995 cette soi-disant suite au CONTINENT DES HOMMES-POISSONS et, malgré tout le respect que je dois à ce grand homme, ce n'est peut-être pas ce qu'il a fait de mieux.
Une fois terminé, LA REGINA DEGLI UOMINI PESCE (titre original de LA REINE DES HOMMES-POISSONS pour ceux qui ne captent rien à l'italien) restera inédit pendant treize ans avant d'être diffusé pour la toute première fois sur la chaine IRIS puis sur ITALIA 1.
Pourquoi ce film s'est-il retrouvé aussi longtemps au placard ?
La réponse tient probablement dans le fait que LA REINE DES HOMMES-POISSONS est un machin étrange composé à 20% de scènes piquées dans 2019 et dans LE CONTINENT DES HOMMES-POISSONS et de 80 % d'une espèce de conte fantastique pour gamins.

    Hé, c'est 2019, APRES LA CHUTE DE TRUCMUCHE avec son le chinois chtarbé bouffeur de rats !
 
                                                                       Heu... ah ben non, j'aurais juré pourtant....

A la première vision du truc en question, je me suis dit que je m'étais trompé de film.
Tout d'abord persuadé d'avoir mis par erreur la galette de "2019, APRÈS LA CHUTE DE NEW-YORK" dans mon lecteur je me suis vite rendu compte que quelque chose clochait.
Que pouvaient bien foutre ces deux mioches débiles en plein milieu d'une opération de désinfection new-yorkaise menée par les méchants Euraks rebaptisés "Warriors" pour l'occasion ?
Ils chassent des rats pour les bouffer ?
Ah bon, d'accord, soit....
Les deux mouflets nommés Sam et Tom, pourchassés par les Euraks... heu, les Warriors, se réfugient dans le coffre d'une voiture pour y passer la nuit mais pas de bol pour eux, la caisse en question est celle d'un coureur automobile au look destroy qui s'apprête justement à concourir face à un autre adversaire aussi dégénéré que lui (ce qui nous permet ainsi de nous retaper dans son intégralité la course de stock-cars de 2019).
Légèrement secoués, les gamins accompagnent ensuite leur nouvel ami pilote dans sa tentative de fuir New-York au volant d'une super bagnole au blindage de la mort qui tue que même les méchants ils peuvent pas détruire (Et hop, nouvelle scène de poursuite volée dans 2019).


Malheureusement, les vilains auront raison de notre Mad Max du pauvre, obligeant les moutards a trouvé refuge auprès d'un vieil ermite qui campe au bord de la mer.

                                                "- Oh Papy ! C'est pas parce qu'on est en 2022 après l'apocalypse qu'il faut
                                                    qu'on mange toutes sortes de saloperies.
                                                    Comment tu l'appelles le machin que tu cuisines ?
                                                 - Un Big Mac mais vu que les bœufs ont disparu j'ai remplacé la bidoche
                                                   habituelle par du hachis de rat d'égout.
                                                 - Et c'est quoi la différence ?"

Désireux d'accomplir une vieille prophétie trouvée dans un grimoire trimballé par nos jeunes héros, il conduit ces derniers jusqu'à une ile paradisiaque où règne une souveraine diabolique qui a transformé tous ceux qui s'opposaient à elle en hommes-poissons (et hop, c'est parti pour les scènes piquées dans LE CONTINENT DES HOMMES-POISSONS).
Les malheureux sont depuis obligés de hanter les profondeurs marines afin de ramener à la méchante reine un trésor caché dans l'antique cité de l'Atlantide.
Faut dire qu'elle ne prête pas à rire la vilaine : kidnapping de canidé, séquestration de mineurs, recel de vol, maltraitance à animaux, chantage, sorcellerie....
Elle serait pas entourée d'eau qu'elle croupirait déjà au fond d'un cachot.
Pendant ce temps, Pegaso, le prince de l'ile en question, métamorphosé en créature mi-Mimie Mathy mi-poisson à lunettes court de partout afin de libérer sa fiancée victime d'un sortilège qui l'a changée en statue de bois.

                                         " Hého y'a quelqu'un ?
                                           Si vous m'entendez vous pouvez m'enlever ce masque cadenassé à ma tête ?
                                           Ce con d'Olivier Minne m'a attaché ça sur le crane avant de me balancer du
                                           haut du Fort Boyard pour voir jusqu'où je pourrai nager et je dois dire qu'après
                                           deux semaines de brasse je sais pas trop où je me trouve. Hého !
                                           .......putain, je le retiens l'autre avec ces blagues à la c.."

Vous n'y comprenez plus rien ?
Rassurez-vous, c'est normal; le script se modelant au fur et à mesure que MARTINO parvient à caser les scènes tirées des ces précédentes œuvres, plongeant l'intégralité du long-métrage dans le bordel le plus complet et ce jusqu'à un final absolument hallucinant (je vous laisse découvrir cela par vous-même).
Principalement réservé à un public dont la moyenne d'âge ne dépasse pas 10 ans, "LA REINE DES HOMMES-POISSONS" se présente donc comme un véritable patchwork mêlant à la fois science-fiction, héroïc fantasy, comédie enfantine et fantastique; en gros un joyeux merdier absolument indigne du grand SERGIO.
Le fait d'incruster des scènes de "2019" au reste du téléfilm s'avère en grande partie assez réussi et il est difficile pour les spectateurs qui ne connaissent pas les longs-métrages originaux de faire la différence entre les séquences réutilisées et les nouvelles.
Ce qui n'est pas vraiment le cas avec le recyclage du "CONTINENT DES HOMMES-POISSONS"; occasionnant une différence notable entre les bestioles en titre du film de 1978 et celui de 1995.
La preuve :

                                                                                            Version 78

                                                                                            Version 95

Pire encore, la scène où la reine est poursuivie par ses créations nous montre ces dernières comme étant de pauvres figurants au torse nu et seulement vêtus de pantalons noirs, de gants griffus et de masques en carton pâte.




Mais oui chers amis, ces joyeux trublions bondissants sont bien des hommes-poissons qui auraient logiquement dû ressembler à ça :


C'est du propre tout ça signor MARTINO !
Si on ajoute quelques longueurs en milieu de métrage, certains dialogues qui feraient passer Nabilla pour une érudite, de multiples incohérences (un perso ressuscite sans que l'on sache vraiment pourquoi) et une idylle entre le jeune Sam et une sauvageonne qui prête à rire plus qu'elle n'émeut  alors on comprend mieux l raison pour laquelle ce film est resté enfermé pendant des plombes.
Rassurez-nous Sergio, vous étiez endetté... vous deviez payer la rançon de votre belle-mère prise en otage par des copy-cats du tueur de "TORSO".... on a menacé de bouffer votre chien.... il doit bien y avoir une raison à la réalisation de ce machin bon dieu ?
Un gosse nourri aux téléfilms diffusés par Gulli y trouverait peut-être son compte mais certainement pas le fan de la première heure.

                                            "Bonjour je m'appelle Pegaso. Je suis le jeune et beau prince d'une ile paradisiaque
                                             perdue au milieu de l'océan, je suis plein aux as et je cherche une jeune et belle
                                             princesse avec laquelle je pourrais partager mon royaume et plus si affinités.
                                             N'hésitez pas les filles, c'est votre jour de chance."

Seul petit réconfort dans tout ça: la présence dans le rôle titre de la sculpturale RAMONA BADESCU, sublime beauté roumaine et célèbre actrice en Italie qui s'est même lancée dans la politique en 2008 auprès du maire de Rome GIANNI ALEMANNO.
Ah si elle pouvait venir faire un petit tour au gouvernement français, ça nous changerait de nos dinosaures habituels (tu as déjà ma voix Ramona).


"LA REGINA DEGLI UOMINI PESCE" lui permet d'en faire des tonnes dans son rôle de sorcière mégalo et nous donne l'occasion d'apprécier ses talents de contorsionniste lors d'une scène assez gratinée.

                                                  "Alors la gamine possédée descend les escaliers dans cette position
                                                   et se met à gerber partout dans la baraque.
                                                   Puis elle se redresse et s'écrie....."

                                          " BAAAAAAAHHHHH !!!! TA MERE SUCE DES BIGORNEAUX  EN ENFER !!!!"

                                              "Et alors ses yeux s'illuminent couleur vert gerbeux et sa tête commence
                                               à faire des 360 sur elle-même comme si elle avait bouffé des bulots avariés."

                                                      "- Oh comme vous racontez bien les histoires ma reine !
                                                       - Un peu trop bien même, je commence à tourner de l’œil ....
                                                         Je sens que c'est moi qui vais finir par gerber..."

En définitif, est-il bien raisonnable de regarder ce téléfilm ?
Raisonnable peut-être pas mais hautement recommandable si vous voulez vous fendre la poire entre copains.
Ce n'est certes pas très sympa de parler ce cette manière d'une œuvre réalisée par un des meilleurs metteurs en scène italien mais il est impossible de visionner ce truc sans se marrer comme un bossu.
C'est soit ça soit on est affligé devant un tel mic-mac et on balance direct le film à la benne.
Personnellement je me suis beaucoup amusé à chercher quelles scènes étaient issues des premières œuvres de MARTINO et à regarder de quelle façon celui-ci les a réutilisées, ainsi que la manière dont le script s'adapte après chacune d'entre elles pour tenter de garder un minimum de cohérence.
Franchement, si vous laissez de coté l'envie furieuse de distribuer des claques aux deux mioches insupportables et que vous guettez la bave aux lèvres les apparitions de la belle RAMONA, vous pouvez passer un bon moment.


Il n'existe que deux éditions DVD de ce film.
La première est celle parue aux USA chez MYA (pistes anglaises et italiennes sans sous-titres) et la seconde est une édition allemande sortie chez MARKETING comprenant sur un même disque les deux aventures des hommes-poissons de MARTINO (pistes anglaises et allemandes sans sous-titres).

Au lieu du trailer habituel dont tout le monde se fout, voici quelques clichés de la charmante RAMONA.



Maintenant que vous vous êtes bien rincés l’œil je vous souhaite à tous de bonnes fêtes !


25 commentaires:

  1. Merci Oncle Jack pour ce film introuvable! Merci pour ton travail de trads. Bonnes fêtes de fin d'année et encore merci pour ton EXCELLENT blog! :))

    RépondreSupprimer
  2. "En définitif, est-il bien raisonnable de regarder ce téléfilm ?
    Raisonnable peut-être pas mais..."

    mais moi je m'y colle ce soir !
    Un immense merci pour ce boulot de fou !

    Bonnes fêtes à toi aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci MuadDib.
      Il est vrai que ça prend un temps phénoménal de créer des sous-titres de A à Z mais franchement ce genre de film le mérite largement.
      D'ailleurs ça me fait penser qu'il va falloir que je me mette au boulot sur un chef d’œuvre US à base de mollusque ambulant, ça va encore être gratiné.

      Supprimer
    2. J'ai bien fait de ne pas être raisonnable !

      Pour moi j'aime ou je n'aime pas un film, inutile de passer par les phases intermédiaires...
      Et bien, j'ai aimé !!

      A propos de mollusque ambulant, j'en connais quelques uns....
      Comme j'aime toutes les bêtes, je piaffe déjà d'impatience !

      Encore merci
      Formules dithyrambiques d'usages et tutti quanti.

      Bien cordialement
      Muad

      Supprimer
  3. Pas mieux. C'est un délire assez incroyable qu'il faut voir pour y croire, et les allez-retour incessant entre stock-shots et scènes filmés sont tellement nombreuses que je me suis demandé un moment s'il n'aurait finalement pas été plus simple de tout créer d'une traite plutôt que de se compliquer la tâche afin de tout "relier". Chapeau au monteur qui réussi une fois sur deux à faire illusion.

    Et quelle belle (re)découverte que cette Dame Ramona !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, Martino a dû sacrément se prendre la tête pour trouver un fil conducteur entre toutes les scènes empruntées à ces précédents longs-métrage. Résultat : un sacré foutoir qui fait peut-être tout le charme du film (avec Ramona of course).

      Supprimer
  4. Ok, tout ce qui est écrit au-dessus est vrai.
    Mais quand même, c'est la reine des hommes-poissons, quoi...
    Si mon poisson parlait, il dirait merci.

    RépondreSupprimer
  5. Alors là ! Je ne connaissais pas ce film dans la bio de Sergio !

    Quelle tristesse de constater qu'un tel talent, Torso est pour moi une excellente réalisation, doit se résoudre à faire du bricolage alors qu'il a tant à la fois à offrir et autant à transmettre à une jeune génération de réalisateurs sacrifiés.

    C'est terrible !

    Je vais regarder ce film, mais aussi Ramona, avec un certain intérêt.

    A noter que les belles plantes ont fait depuis quelque temps leur arrivée dans le cénacle politique italien.
    Tout cela est à cause de Berlusconni qui a formaté l'esprit des italiens que les principales valeurs étaient la beauté, l'argent, la richesse et le pouvoir. Ainsi une certaine Marina Cafagna est venu dans son ministère. A ma connaissance, elle ne s'est faite remarquée que par ses anciennes photographies, très proches de Romana, mais aussi sur une prise de position imbécile sur les homosexuels.

    Sacré pays que l'Italie quand même !

    Merci Oncle Jack !!!

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connaissais pas ce titre, mais le nom de Sergio Martino, si. Merci pour le partage, et pour les sous-titres Ô combien bienvenus :-)

    RépondreSupprimer
  7. Crapy nouille heure 5102 télétonton Jack Daniel !!!!!

    Je fait la gueule car je n'ai pas trouvé sous le sapin le drone pour chier sur les passants que j'avais commandé à cet ordure de Père Noël.
    M'en fou je vais m'en fabriquer pour entarter les méchants je vais juste remplacer la crème par un truc moins sucré ^^
    Heureusement dans dans cette océan merdocratique connecté tu es là dressé contre la morosité et la vanité,sauveur de l'absurdité d'ëtre, en nous exhumant des perlouses de contrebande transalpines aux poitrails aussi généreux que la virilité des dialogues et ses séries TV gratinées avec amour.......
    Ah oui la présentation......sur ce point là tu as tordu la barre très haut^^
    En ce qui me concerne pas question d'arrêter de boire fumer faire des des fautes de frappes ou des blagues idiotes pour 5102 .
    Juste besoin de Dolce vita qui sente pas le gaz......;)))))

    http://youtu.be/5TW-X8b3__k

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne année....5102 ?! Ouais c'est surement ça.
      De toutes façons on en à rien à carrer puisque maintenant ou plus tard le monde continuera à ne pas tourner rond.
      Laissons de coté tous ces idiots taciturnes qui nous bouffent le moral à longueur d'années et restons tels que nous sommes.
      Des résolutions pour la nouvelle année ?
      Franchement qui en a quelque chose à foutre de ces conneries que l'on promet et que l'on ne fait jamais.
      Tout ça c'est du cinéma comme dirait Juvet.
      Et si, sous la menace, je devais en prendre des résolutions pour cette année 1052 ce serait celles-ci : arrêter de fumer (pas dur, j'ai jamais commencé), braquer l'élysée afin de récupérer mon pognon et être encore plus con afin d'espérer atteindre un jour le niveau de l'élite politico-médiatique de mon pays.
      Impossible, vous dites ?
      Z'avez peut-être pas tort....
      Allez bonne année Fr@nKeIn$OuNd, surtout ne change pas !

      Supprimer
    2. Ah bé non !!!!!
      Cette année je change de bagnole de bonne femme ou de sexe (idée qui amuse beaucoup ma fille)de lunettes et si quelqu'un à une paire de poumons d'occaz ou un foie saint en rab????
      Bien entendu mon non sens de l'humour restera toujours aussi naze et mal barré à l'heure de l'apéro^^

      Supprimer
  8. Un gran merci. Malhneureusement le lien no functione pas.
    Aucune possibilité d'obtenir les sous-titres?

    RépondreSupprimer
  9. le lien est mort merci si vous pouvez le remettre bonne journee

    RépondreSupprimer
  10. A votre bon coeur, la chronique donne envie, un petit réup serait-il possible ?


    Merci d'avance :)

    RépondreSupprimer
  11. 2 perles que je ne saurais où trouver , La reine des hommes poissons et Octaman se trouvent sur Zecuriousgoods .
    Si dans les semaines à venir est prévue une session de ré-up n'hésitez pas à y caler ceux là
    A+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux films viennent tout juste d'être remis en ligne. ;)

      Supprimer
  12. Aie ! le lien n'est plus valide... J'ai pas été rapide je pense lol Une personne possède t'il le fichier pour un réup ?

    Merci beaucoup à tous,

    Gz.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais le film dans un coin du PC, j'en ai profité pour le réuploader rapidos. ;)

      Supprimer
  13. Bonjour

    Je n'ai pas trouvé de lien pour ce film que je souhaiterai regarder

    Blog vraiment bien fichu que je découvre pour la première fois grâce à l'UFSF

    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Denis. Malheureusement il n'y a plus de liens de téléchargement sur ce blog suite à divers petits soucis. Seuls les sous-titres de tous les films présentés ici ont été uploadés sur opensubtitles.

      Supprimer