dimanche 6 juillet 2014

PANIQUE SUR LE GREEN (1989)


Rien ne va plus sur le parcours de golf du "Tall Grass Country Club", les corps de deux étudiants sont retrouvés complètement déchiquetés au beau milieu d'un bunker.
Bien évidemment, un tel étalage de barbaque fait tâche, surtout que doit bientôt commencer le méga tournoi de golf de l'année et là "faut pas déconner" dixit le patron du club (faut dire qu'il y a un sacré paquet de pognon en jeu alors forcément...)
C'est donc à l'ex-golfeur professionnel Roy Kent, nouvellement promu responsable du bien-être des bobos taquineurs de balles, que revient la lourde tâche de gérer cette gênante situation.
En compagnie de son assistante, la pas terrible Kelly Lange, il tente de découvrir quel maniaque peut bien s'en prendre de manière aussi sauvage aux clients du golf, lesquels continuent à se retrouver dépecer façon puzzle et éparpillés aux quatre coins du green.
Est-ce un serial-killer, une bête sauvage ou, comme le suggère un ex-employé du club, une tondeuse à gazon diabolique qui se nourrit de chair fraiche ? Vous l'aurez compris, la troisième option est la bonne. Dés lors, comment arrêter l'engin maléfique sans risquer de finir en steak tartare ? Très simple, en organisant une chasse à la tondeuse à bord d'un van, le tout armés de quelques bastos, de ballons de baudruche et d'une poignée de balles de golf.

                                       "- Alors, les copines, vous en pensez quoi de ce manche-là ?
                                           Il a une bonne taille, non ?
                                        - Hmm, ouais, je sais pas trop. Dites-donc pour aller avec ça, vous avez des balles de Geisha ?
                                        - Des balles oui, mais de golf. C'est un magasin de golf, vous l'avez bien compris ça, mesdames ?
                                        - Ben oui, mon mignon. Bon, revenons-en à ces gros manches...."

Au vu de ce résumé vous devez vous dire que Tonton Jack a sombré définitivement dans la sénilité la plus totale ou qu'il a absolument besoin de vacances (ce qui n'est pas  faut..... enfin pour les vacances bien sûr). Eh bien, détrompez-vous, le film dont je viens de vous parler ci-dessus existe bel et bien et s'appelle PANIQUE SUR LE GREEN alias BLADES en VO et est sorti en  1989, date à laquelle les moins jeunes d'entre vous doivent certainement se souvenir d'avoir visionné ce machin lors de sa diffusion sur LA 5.
Et si, comme moi, vous êtes parmi les chanceux à avoir vu ce film sur la chaine de Silvio, alors vous vous rappellerez surement que celui-ci est un énième copié-collé des DENTS DE LA MER, la flotte étant ici remplacée par le green et le squale par une tondeuse à gazon psychotique (ben oui, tout le monde sait que les tondeuses à gazon sont psychotiques : ça démarre quand ça veut, ça cale sans arrêt et ça n'hésite pas à vous boulotter une guibolle si vous êtes pas habitués à manier comme il se doit cet engin à la con).

                                    "- Ben ouais, patron, y'en a ras le bol de ces jeunes crados qui dégueulassent tout !
                                       Ah ben vu l'état du green, je peux vous dire qu'ils se sont éclatés les cons, pas vrai Bob ?
                                     - Putain.... j'ai jamais vu un merdier pareil. Font chier ces enfoirés !"

Dans PANIQUE SUR LE GREEN, on retrouve, outre un repompage à peine camouflé de la musique de JOHN WILLIAMS, toutes les scènes majeures du chef d’œuvre de SPIELBERG: l'horrible découverte du premier corps à demi-enfoui dans le sable, la traque mise en place par les pécheurs afin de liquider rapidement l'animal (ici ce sont des mongolos armés de tout et n'importe quoi qui s'en vont ravager le green à grands coups de cocktails molotovs), la méprise concernant la capture du monstre (il faut voir cette pauvre et minuscule tondeuse suspendue tel un morceau de barbaque et que l'on accuse de toutes ces horreurs..... ah, les salauds !), l'ouverture du ventre de la bête, etc.....

                                                        "Ah ah, ça y est les mecs, on l'a chopé c'te sale bestiole ! 
                                                         Allez tous au bistrot pour fêter ça !"

                                "- Allez, Kelly, profitons que ces cons se bourrent la gueule pour ouvrir le ventre de la bête...
                                   enfin je veux dire le sac de la tondeuse... on va voir ce qu'elle a boulottée dernièrement...
                                 - Faites attention Roy, j'ai peur....
                                 - Mais vous êtes vraiment très conne, Kelly, c'est pas possible....
                                 - Ah bon, vous croyez ?"

                                               "- Nom de dieu de bordel de m..... je ne m'attendais pas à ça !
                                                - Aaaaaahhhhhhh mais quelle horreur ! Oh Roy, serrez-moi fort ! J'ai peur !"

                                                   " C'est dingue ce que ces engins peuvent bouffer comme saloperies !"

Bref, ça parodie sec, et pour une fois le ton donné à ce genre d’œuvre est plutôt bien amené.
Car il faut le dire, BLADES ne se prend pas le moins du monde au sérieux et présente son engin sanguinaire comme un redoutable tueur qui ferait presque passer le pauvre Bruce pour une sardine marseillaise. On n'y croit pas un moment, mais l'ensemble est tellement con qu'on se surprend soi-même à (sou) rire devant tant d'absurdités.
Et puis il faut dire que le tout est quand même distribué par TROMA, donc pas d'inquiétude, on nage en pleine folie même si on est quand même loin de l'ambiance ultra-débile des habituelles productions de LLOYD KAUFMAN (et c'est pas plus mal).


A la manière du bon STEVEN, THOMAS RONDINELLA (réalisateur du machin et inconnu au bataillon) ne nous dévoilera sa créature qu'au bout d'une bonne heure, au moment où les trois protagonistes principaux se lancent aux trousses de l'engin à bord d'un camion remplaçant bien lamentablement l'Orca du vieux Quinn.

                                                          Vroummmm teufff teufff grrrrr grrrr vroouuummmm !!!!!!

                                                "- Heu... je crois qu'il va nous falloir un plus gros camion les gars.
                                                 - Haaaaa ! Hiiii !!! Roy, j'ai peur, serrez-moi fort !
                                                 - Heu, dites-voir, on peut pas la balancer par dessus bord ?
                                                  Ça nous permettrait de nous faire la malle pendant qu'elle se fait charcler.
                                                 - Bonne idée ! Kelly, venez voir par là, mon petit bouchon..."

Tandis que le vieux loup de mer d'Amity tentait de garder le squale à la surface à l'aide de bouées, les héros, eux, se servent de ballons de baudruche sur lesquels ont été dessinés des visages afin d’appâter la tondeuse, ballons qui, une fois coincés dans les rouages de l'appareil, permettront de mieux localiser celui-ci..... oui, on vous l'a dit c'est du grand n'importe quoi.
Tout comme l'ultime assaut de la faucheuse sur le héros, lequel emploiera la même  méthode que le shérif Brody pour pulvériser le monstre.... enfin presque....

"Fais-moi risette, sal......"




                           Grrrrr ! Vroooummmm ! Teuf...Teufff !
                           (Magnifiques bruitages, isn't it ?)




Mais assez parlé du film en lui-même, je ne voudrais pas vous gâcher le plaisir en vous révélant toutes les âneries de ce dernier, abordons plutôt son casting.
Heu..... ben non, en fait je n'ai rien à dire sur le casting.... ce sont tous d'illustres inconnus dont on se fout éperdument, à part peut-être JEREMY WHELAN (le fan de YUL BRYNNER) que l'on aperçoit également dans DAR L'INVINCIBLE de DON COSCARELLI; sinon pour les autres c'est la dèche totale...

                                       "- Ben forcément, il va marcher beaucoup moins bien maintenant....
                                        - Je confirme, vous avez vraiment le Q.I adéquat pour faire de la téléréalité, ma chère Kelly.
                                        - Oh vous, quel vil flatteur vous faites...hi, hi, hi...
                                        - Putain, arrêtez de dire des conneries et aidez-moi avant que cette saloperie revienne !
                                        - Mettez-vous sur la pointe des pieds et attrapez ma main, Deke !
                                        - Ah putain, mais qu'est-ce qu'elle est conne.... "

Je n'affirmerai pas que BLADES est un bon film, cela relèverait du masochisme pur et simple; mais s'il y a une chose dont je suis certain c'est qu'il produit un petit effet nostalgique pas déplaisant du tout (reviens LA 5 !!!) et que l'on ne s'ennuie pas trop en cours de visionnage (ce qui est bien l'essentiel, non ?).

Ah, j'oubliais; un peu comme dans les productions MARVEL actuelles, attendez la fin du générique avant d'aller vous soulager de tout le Sky que vous vous êtes enfilés.                                    
Et puisqu'on parle de golf, vous la connaissez celle-là :
"Un homme va dans un bar et rencontre une femme japonaise. 
Ils passent la nuit ensemble et toute la nuit il l’entend crier : "Sushugu, Sushugu !"
Il se dit qu’elle doit le trouver formidable (il devait être français...). 

Quelques jours plus tard, il participe à un tournoi de golf et ils se trouve à jouer avec le président de Sony qui tire un coup fantastique et met la balle dans le trou. 
Voulant le flatter il lui crie " Sushugu !". 
Furieux le président de Sony lui dit :
- Quoi, mauvais trou ??? "

Oui, je sais... rassurez-vous les vacances arrivent à grands pas.....

22 commentaires:

  1. Merci pour ce nanar sympa en bonne copie uncut, mais quel est le mot de passe?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a été ajouté quasiment en même temps que ton commentaire.C'est yalapelouseatondre..... logique.

      Supprimer
  2. effectivement vu il y a trés longtemps sur la défunte cinq!!
    plein de souvenirs d'un coup avec cette tondeuse entrainant ses proies et les taillant en pièces !si je me trompe pas,bien sur!
    ça remonte à loin.merci oncle jack!!

    RépondreSupprimer
  3. Ca alors ! J'ignorais que ce film existait en VF. Nanarland n'en fait aucune mention dans sa chronique. Mille mercis !!

    RépondreSupprimer
  4. Merci Ninja Tobikage et Oncle Jack pour ce film (ou téléfilm ?).

    De mémoire, il fut diffusé il y a longtemps sur la 5 ou M6 passé 22h30 !

    Tinterora

    RépondreSupprimer
  5. Je l'avais vu sous un autre titre, la lame qui tue, ou massacre à la tondeuse à gazon je ne sais plus trop, ma foi pas si nul, même assez sympathique dans mon souvenir, bravo pour cette programmation .

    RépondreSupprimer
  6. Depuis Leather face c'est l'enfer à "Jardinain" tout l'outillage et transformé en machine à dépecer ou à planter !!!
    Les plus demeurés comme Jason (non pas l'Argonaute)préféreront la machette ou le carnage à la cisaille! à hai(n)e sans parler des faux pères noël portés sur la hache.
    Mieux que l'épilation au rotofil des poils de nez ;avec la tondeuse la première lame coupe le poil la seconde le reste
    ( comme prouvé dans bad taste ou par Frankenhooker entre autre) .
    Ainsi vous obtiendrez un composte bio hasardeux riche en zomblard et en azote idéal pour faire pousser vos pieds de sinsemilia de papaver orientaux ,d' ipomoea ou de Salvia divinorum qui feront de vous un druide chamanique (ton dealer^^) ou vous assurerons un toit et un couvert et la télé dans établissement psychiatrique homologué.
    Pour le golf voir la méthode pour les nul de Gilbert Montagné et si vous êtes plus "l'amour est dans le pré"

    http://youtu.be/EsPlc95o17w

    Merci à NINJA TOBIKAGE pour l'élagage et à Oncle Jack pour son mauvais trou... heu goût...!!!!

    http://youtu.be/W-b3vbKU0qM










    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grâce à ta seconde vidéo, je peux voir que la relève de la tondeuse psycho du film ci-dessus est bien assurée.
      Ça fait plaisir !

      Supprimer
    2. Absolument la tondeuse ça donne envie de revendre sa Harley electra!!!!
      Plus besoin de casque,de freins,de rétros,de carte grise de contrôle technique et on peut rouler à 200 KM bourré sans permis :+)

      http://youtu.be/flsenLovUAc


      Supprimer
  7. Bon enfin une vf!!! Merci et vive les doublages dans notre belle langue. Préservons la plutôt que de lire un film (excepter si ce film n'a jamais été doublé).

    RépondreSupprimer
  8. Merci beaucoup aaaahhhhhh les productions Troma c'est quelque chose!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est surtout autre chose!!!!i
      Merci à Loyd Kaufmann & Co ....le forest gump du trash le plus génial ou génital depuis John Water^^ ^^ ^^ ^^

      Supprimer
  9. j'ai chercher ce film pendant presque deux ans et je l'ai trouver sous le titre "lames diaboliques" et étant fan des dents de la mer ce film m'avait bien plu quand la cinq l'avait diffuser
    la tondeuse est de la marque locke (tapez sur google "locke mowers") et avait subit quelques modifications pour le film...

    une question que je me pose: combien on est en françe a posséder ce film en vf????

    RépondreSupprimer
  10. Ben, ça sens pas bon tout ça ! c'est quoi ça un "repack" Lol^^ la qualité du produit ressemble à un vhsrip.
    Je pense qu'on va directement commander le zone 1 de la boite "Troma" par contre j'utiliserai une autre source pour la VF, cette dernière semble avoir souffert au niveau de la bobine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher anonyme.
      Si ce "repacklol" n'est pas à votre convenance je vous renvoie vers l'encart en haut à droite de la présente page (celui en caractères violet) où il est bien précisé :"Si vous désirez le matériel original, achetez-le !"
      Je suis donc très satisfait que le film proposé en ces lieux vous ait donné envie de vous procurer le DVD car il faut toujours privilégier le support physique au support dématérialisé et soutenir les petits éditeurs.
      Par conséquent, vous trouverez ce DVD à un prix très attractif chez La mazone ricaine : http://www.amazon.com/Blades-Robert-North/dp/B003ZSI6PA/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1404873302&sr=8-1&keywords=blades+troma

      Supprimer
    2. Merci pour le lien, je recherchai cette version "Troma" au format d'image NTSC, c'est bizarre que cette version française sois si faible en qualité, vous avez travail à partir de quel DVD ? pour nous rendre ce nanar de mauvais goût dans une qualité VHS. Pour ma part, je trouve que l'image est un peu flou et dépassée, quand je le regarde sur mon plasma, il apparait de nombreux pixels.
      Au revoir.

      Supprimer
  11. Repack réalisé à partir d'un dvdrip trouvé avec difficultés sur le net.
    Comme l'a mentionné Oncle Jack, rien ne vous empêche d'acheter le matériel original:
    http://www.troma.com/films/blades/

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour ce repack les amis, parce que l'image de la VHS était bien moche et hyper sombre. Du coup même si le DVD Troma n'a pas une qualité fantastique et que le film a du être tourné en 16mm si ça se trouve, on n'aura surement jamais mieux. Donc Merci quoi...

    RépondreSupprimer
  13. FINAL WARNING !!!!!

    http://youtu.be/u3cC7g-7jT8

    RépondreSupprimer
  14. merci pour ce super film qui va me rappeler des souvenirs

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour !

    Je ne vois pas où est le lien de téléchargement.
    Est-ce que quelqu'un peut m'aider svp ?

    RépondreSupprimer